Accueil / International / Santé publique: Un laboratoire nigérian obtient l’accréditation complète de l’OMS
ARCHIVE - Le CPHL de Lagos obtient cette accréditation pour sa lutte contre la rubéole et la rougeole qui a atteint, en 2019, le nombre de cas le plus élevé depuis 23 ans. Photo: Kristin Palitza/dpa

Santé publique: Un laboratoire nigérian obtient l’accréditation complète de l’OMS

Le CPHL de Lagos obtient cette accréditation pour sa lutte contre la rubéole et la rougeole qui a atteint, en 2019, le nombre de cas le plus élevé depuis 23 ans.

 

Un laboratoire nigérian, le Central Public Health Laboratory (CPHL) de Lagos, a obtenu l’accréditation complète de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour sa contribution à la lutte contre la rougeole et la rubéole dans le pays. Le CPHL a obtenu cette accréditation, la plus élevée, pour avoir fourni une enquête « de haute qualité » à l’appui du programme de test et de surveillance dans le contrôle des maladies mortelles de l’enfance au Nigeria. « Alors que la rougeole reste l’une des principales causes de morbidité et de mortalité infantiles dans de nombreux pays, dont le Nigéria, la confirmation en laboratoire des cas suspects est essentielle pour coordonner la surveillance et freiner la transmission des maladies », a déclaré l’OMS.

 

Il s’agit « d’une grande réussite pour le Nigeria, car un laboratoire de qualité est essentiel pour comprendre l’impact du programme de vaccination d’un pays sur la prévalence et la propagation de la maladie », a déclaré le représentant de l’OMS au Nigeria, Walter Kazadi Mulombo. Le CPHL est l’une des unités du réseau de laboratoires de dépistage de la rougeole et de la rubéole du Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC). Le NCDC est habilité à détecter notamment la variole, le choléra, la méningite cérébro-spinale, la rougeole et la rubéole.

 

La rougeole, une maladie évitable par la vaccination, a tué 140 000 personnes dans le monde en 2018 dont une majorité d’enfants de moins de cinq ans. Elle a fortement progressé dans le monde en 2019, indique l’OMS. Le nombre de cas recensés a atteint son plus haut niveau depuis 23 ans. Depuis fin 2016, l’OMS et GAVI, l’alliance pour le vaccin, ont introduit une deuxième dose de vaccin contre la rougeole-rubéole qui a permis à 21 pays de vacciner plus de 40 millions d’enfants.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Présidentielle au Sénégal : 15 candidats réclament l’élection avant la fin du mandat de Sall

Quinze des 20 candidats retenus en janvier pour la présidentielle sénégalaise réclament que l’élection ait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *