Accueil / International / Covid-19: le vaccin d’Oxford montre une réponse immunitaire « prometteuse » chez les personnes âgées

Covid-19: le vaccin d’Oxford montre une réponse immunitaire « prometteuse » chez les personnes âgées

Le vaccin d’Oxford contre le coronavirus montre une forte réponse immunitaire chez les adultes de 60 et 70 ans, ce qui laisse espérer qu’il peut protéger les groupes d’âge les plus exposés au virus.

Les chercheurs affirment que les résultats de la phase deux du Lancet, basés sur 560 volontaires adultes en bonne santé, sont « encourageants ».

Ils vérifient également si le vaccin empêche les gens de développer la Covid-19 dans le cadre d’essais de phase trois de plus grande envergure.

Les premiers résultats de cette étape cruciale sont attendus dans les semaines à venir.

Trois vaccins – Pfizer-BioNTech, Sputnik et Moderna – ont déjà fait état de bonnes données préliminaires issues des essais de la phase trois, dont l’un suggère que 94 % des personnes âgées de plus de 65 ans pourraient être protégées contre la Covid-19.

Les données d’Oxford proviennent d’une phase antérieure, qui teste la sécurité du vaccin et la réaction de l’organisme à celui-ci, mais à long terme, il est probable que ce vaccin soit plus facile à déployer car il n’a pas besoin d’être stocké à des températures très froides.

Le gouvernement britannique a commandé plus de doses du vaccin Oxford, fabriqué par AstraZeneca, que de tout autre vaccin – 100 millions de doses – contre 40 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech et cinq millions du vaccin Moderna.

Le professeur Andrew Pollard, responsable de l’étude à l’Université d’Oxford, a déclaré à la BBC qu’il était « absolument ravi des résultats » montrant une forte réponse immunitaire « même chez les personnes de plus de 70 ans ».

Quant à savoir si le vaccin protège les gens contre la Covid-19, il a affirmé qu’ils n’en étaient « pas encore là » mais que les données seraient probablement publiées « avant Noël ».

Selon le professeur Pollard, il n’y a « aucune concurrence » avec d’autres vaccins et plusieurs autres devaient être efficaces.

« Nous aurons besoin de tous ces vaccins pour protéger les gens dans le monde entier », ajoute-t-il.

Le défi du développement d’un vaccin contre la covid-19 est d’amener l’organisme à se défendre contre le virus, quel que soit l’âge de la personne.

Le système immunitaire des personnes âgées étant plus faible, les vaccins ont tendance à ne pas fonctionner aussi bien que chez les jeunes.

Les résultats de ces essais de l’université d’Oxford, publiés dans le Lancet, suggèrent que cela ne pose pas de problème.

Ils montrent que les adultes âgés de 56 à 69 ans et de plus de 70 ans ont une réponse immunitaire similaire à celle des jeunes adultes de 18 à 55 ans.

Avec BBC

A propos guiquo-admin

Check Also

Tunisie : Appui allemand à la formation en agriculture innovante

L’objectif est de créer des emplois durables, d’appuyer l’entrepreneuriat agricole et de sensibiliser le grand …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.