Accueil / Economie / Climat: La moitié des Africains sont conscients du changement climatique
ARCHIVE - Une majorité de personnes interrogées dans huit des 20 pays trouvent que les sécheresses se sont aggravées au cours de la dernière décennie. Foto: Kevin Dettlaff/dpa

Climat: La moitié des Africains sont conscients du changement climatique

Peu d’entre eux sont satisfaits des efforts des gouvernements, des entreprises et des pays développés pour lutter contre le changement climatique.

La moitié des Africains (51 pour cent) sont conscients du changement climatique, a annoncé l’institution de sondage Afrobarometer selon une étude menée dans 20 pays d’Afrique entre novembre 2021 et juillet 2022. Il s’agit d’une moyenne, car le taux des personnes conscientes de ce changement atteint 74 pour cent au Malawi, 73 à Maurice et 70 au Gabon, alors que seuls deux Tunisiens sur dix (22 pour cent) en sont conscients. La majorité des personnes qui en ont entendu parler affirment que le changement climatique aggrave leur vie et souhaitent que leurs gouvernements prennent des mesures immédiates pour y faire face, même si le coût est élevé, a indiqué Afrobarometer.

Peu d’entre elles sont satisfaites des efforts déployés par les gouvernements, les entreprises et les pays développés pour lutter contre le changement climatique. La plupart exigent « beaucoup plus » de ces parties prenantes. Une majorité de personnes interrogées dans huit des 20 pays trouvent que les sécheresses se sont aggravées au cours de la dernière décennie. De larges majorités constatent une aggravation de la sécheresse à Madagascar (86 pour cent), au Niger (72 pour cent) et en Tunisie (69 pour cent).

En revanche, les Lesothans, les citoyens du Lesotho (73 pour cent), les Mauriciens (68 pour cent) et les Nigériens (64 pour cent) sont plus préoccupés par l’aggravation des inondations, a ajouté la même source. L’étude a porté sur 9 pays d’Afrique de l’Ouest, 5 d’Afrique australe, 4 d’Afrique de l’Est, un d’Afrique du Nord et un autre d’Afrique centrale. La taille de l’échantillon a varié entre 1 200 et 2 400 personnes interviewées selon les pays.

Afrobarometer est un réseau panafricain de sondage ayant une trentaine de partenaires nationaux. Il est soutenu financièrement par de nombreuses institutions dont l’Union européenne (UE), la Banque mondiale (BM), l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), la Fondation Bill & Melinda Gates et la Fondation Mastercard, entre autres. Peu d’entre eux sont satisfaits des efforts des gouvernements, des entreprises et des pays développés pour lutter contre le changement climatique.

 

Avec dpa-news

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Afrique : 194 millions USD pour l’accès mobile haut débit

D’ici 2025, la valeur ajoutée issue de la technologie et des services mobiles atteindra près …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *