Accueil / Société / Mali : vive tension sociale à Baadougoula, à cause d’un conflit domanial

Mali : vive tension sociale à Baadougoula, à cause d’un conflit domanial

Le district de Baadougoula, relevant de la commune rurale de Dougountounni, à environ 82 km du  Sud-Ouest du chef-lieu de la préfecture de Mali, traverse une crise sociale née d’un conflit domanial autour d’une plaine agricole revendiquée par la  famille N’Gakou  aux préjudices de la communauté villageoise de Baadougoula, rapporte  le correspondant régional de l’AGP à Labé.

 

 

Dans la journée du mercredi, 06 février 2019, des membres de la famille N’Gakou revendiquant la propriété d’une zone agricole qui appartenait, dit-on, à ses arrières grands-parents,  ont été violentés par des citoyens de Baadougoula. Cette bagarre a fait un blessé grave qui a été transporté d’urgence  au poste de santé du district avant d’être admis au Centre de Santé de Dougountounni, chef-lieu de la sous-préfecture.

 

Le sous-préfet de la localité, Ibrahima Sory Keïta,  qui s’est rendu sur le terrain en compagnie d’un détachement des services de sécurité de la zone,  avait réussi rétablir l’ordre dans la cité en début d’après-midi du mercredi. Les parties en conflit ont observé un calme précaire pour quelques heures, parce que la famille N’Gakou qui a enregistré des cas de blessés dans la journée du mercredi se montre déterminée à se venger contre ceux qui exploitent actuellement le domaine agricole litigieux du village.

 

Le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souré a confié à l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), dans l’après-midi du jeudi, 07 février 2019, avoir reçu un appel pressant des autorités communales  et sous-préfectorale de Dougountounni,  l’invitant à se rendre de toute urgence à Baadougoula pour aider à restaurer la quiétude sociale dans le village. Il compte effectuer cette mission ce vendredi, 08 février 2019,  en compagnie du directeur de cabinet du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé, Elhadj Souleymane Marga Baldé.

 

Il convient de signaler qu’avant la bagarre du mercredi, le maire de la commune rurale de Dougountounni, Elhadj Maladho Diallo avait reçu un courrier du chef de district de Baadougoula informant que les membres de la famille N’Gakou qui réclame le domaine agricole sont mis en quarantaine par le village. Que jusqu’à nouvel ordre il leur est interdit de fréquenter les lieux publics comme le marché, l’école, le poste de santé, la rivière, le forage, la route, les véhicules de transport en commun, etc.

 

Signalons aussi que ce conflit domanial qui date de plusieurs années maintenant,  a été examiné par les juridictions de la République jusqu’à la Cour Suprême qui a fini par rendre un arrêt portant interdiction d’exploitation agricole du domaine litigieux jusqu’à nouvel ordre. C’est l’application de cette décision de justice qui pose problème car,  elle semble donner une bonne longueur d’avance à la famille N’Gakou,  du reste très minoritaire dans la contrée.

 

AGP

A propos guiquo-admin

Check Also

L’apprenti guinéen du boulanger de Besançon en grève de la faim a été régularisé

Le boulanger de Besançon (est de la France) qui était en grève de la faim depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.