Accueil / Société / Guinée/Lutte contre le réchauffement climatique : Dr Morissanda Kouyaté accompagne l’initiative de CIPAD-Guinée

Guinée/Lutte contre le réchauffement climatique : Dr Morissanda Kouyaté accompagne l’initiative de CIPAD-Guinée

Dans le cadre de la protection de l’environnement en Guinée, l’ONG CIPAD-International-GUINÉE poursuit ses activités de reboisement enfin de lutter contre le réchauffement climatique dans le pays. Ce vendredi 19 août 2022, nous voici encore dans la grande forêt de Kakimbo, sise dans la commune de Ratoma où le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des guinéens de l’Etranger Dr Morissanda Kouyaté a procédé à la mise sous terre de plusieurs plantes.

Devant plusieurs délégations, Dr Morissanda Kouyaté a vivement soutenu cette initiative de l’ONG avant d’appeler les autres cadres à emboîter leurs pas.
« Ce déplacement trouve qu’il n’y a pas un sujet plus fédérateur et dénominateur commun plus que l’environnement, car avec les questions de l’environnement, le monde perd toutes ces frontières, toutes ces barrières, puisque nous appartenons à une même terre à une même planète. Donc, les menaces de cette planète est la menace de tout le monde. C’est pourquoi, je suis très heureux d’accomplir ce devoir parce que le reboisement, la lutte pour un l’environnement stable, c’est une priorité pour le gouvernement guinéen sur leadership du président de la transition Mamadi Doumbouya, féliciter ma collègue de l’environnement qui a fait un travail exceptionnel et qui tire tout le monde par le haut. Et, je lance un appel à tous les guinéens pour que les questions de l’environnement et de reboisement soint une priorité pour notre pays. Chacun peut faire un peu en plantant un arbre et comme le slogan le dit  »un arbre planté, une vie sauvé ». Donc, je demande aux guinéens de faire la même chose », a lancé le ministre.
Pour sa part, le coordinateur et directeur de CIPAD-International-GUINÉE, Mamady Aminata Touré a interpellé à nouveau les autorités et les partis prenantes à avoir un regard sur la préservation de l’environnement : « Vous devrez constater que c’est la terre qui nous interpelle tous, il y a un réchauffement climatique qui affecte l’Afrique, donc, il est de notre devoir d’interpeller toutes les partis prenantes parce que le monde est menancé. Il faut impliquer tous les départements, les entreprises, les Ambassades, les institutions, les partis politiques et la société civile; il faut associer toutes ces personnes au tour de ce fléau qui se dessine à petit feu de nos jours sur notre environnement. C’est pourquoi, nous avons choisi ce site purement dévasté qui doit être restauré. C’est pourquoi, nous sommes entrain d’interpeller les autorités de toucher du doigt les réalités, de ce qui est entrain de se passer. Parce que si rien ne se fait, je pense que nous serons atteints de la sécheresse et la dégradation du Sol. Nous avons constaté que chaque année la Guinée pertes 35.000 hectares et avant dans les temps on possédait 175 forêt classique et nous nous retrouvons avec 162 forêts classiques, et je pense qu’après cette campagne nous allons lancer une nouvelle campagne pour la lutte contre le feu de brousse enfin de sensibiliser la population sur le feu de brousse qui attaque actuellement notre forêts. Et aujourd’hui il y a trois mille (3000) plans à mettre et nous allons continuer à le faire se espace avant dans les temps il avait 127 hectares et actuellement nous nous retrouvons avec une dizaine d’hectares qui sont touchés et nos restauré », a souligné le coordinateur.

 

Alass Sylla.

A propos guiquo-admin

Check Also

Procès du 28 septembre: Arrestation de (4) autres accusés cités dans l’affaire du massacre de 2009

Au lendemain de l’arrestation du Colonel Bienvenue Lamah accusé dans l’affaire du massacre du 28 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.