Accueil / Sports / Sport/Opinion : L’équipe nationale de football de Guinée en perpétuel mutation

Sport/Opinion : L’équipe nationale de football de Guinée en perpétuel mutation

L’équipe nationale de football de Guinée en perpétuel mutation depuis sa participation cauchemardesque lors de la précédente CAN au Cameroun. L’ancien international guinéen et actuel sélectionneur de Guinée entend redynamiser et faire assoir son expertise dans l’équipe guinéenne de football.

À l’allure ou vont les choses, bons nombres de guinéens se posent la question de savoir est-ce que la fin des anciennes pratiques malsaines et de chienlit dans les rangs du Syli National?

Pour se faire, la stratégie de Kaba Diawara pour le rajeunissement de la formation et l’attraction des binationaux vers le Syli National de Guinée n’est pas sans boude.

Cependant, le mécanisme de Kaba Diawara n’est pas du même goût pour certains admirateurs du cuire rond qui dénotent une sorte d’exclusion totale des joueurs locaux selon eux, ceux-ci peuvent aussi apporter quelque chose de productif au Syli.

Ils se disent ne comprendre pas jusque -là la non sélection de l’actuel romain Mady Camara et de l’international guinéen Simon Falette sur la liste publiée la semaine dernière qui, pourtant ont leurs places au sein de ce Syli.

Avec un système offensif peu rassurant surtout avec la présence de Sheyrou Guirassy et de Mohamed Bayo à la ligne d’attaque. Et une transmission de balle à moitié convaincante, le peuple de Guinée commence à admirer sur le choix porté sur Kaba Diawara.

Il faut dire que les deux postes de latéral présentent de graves insuffisances notamment le côté gauche du toulousain Issiaga Sylla malgré sa détermination dans le jeu peine à faire de très bons centres pour servir les attaquants.

Mais aussi, une défense à trois trop fragile et prenable qui offre très souvent à la dernière minute des occasions aux adversaires de prendre l’avantage sur le Syli.

Les adversaires du Syli National de Guinée à l’occasion de cette trêve internationale au compte de ce mois de septembre sont déjà aussi connus de tous, il s’agit des Fennecs d’Algérie et les éléphants de Côte d’Ivoire.

Des rencontres qui édifieront si les poulains de Kaba Diawara sont aptes à tenir face aux grandes équipes ou peuvent-ils se faire une place dans les tops 5 africains prochains.

Pourtant, le Syli National de Guinée a été toujours une proie facile pour ceux-ci.

La question qui taraude dans l’esprit des fans est de savoir si l’histoire se répétera encore ou le Syli fera-t-il cette fois-ci l’exploit ?

En tout cas, le CONOR quant à lui a offert une seconde chance à Kaba Diawara il lui revient maintenant de prouver ce dont il est capable pour hisser le Syli vers le sommet.

 

 

Aboubacar Arafan Camara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Droit à l’image : Kylian Mbappé refuse de participer à une séance photo avec les Bleus

Kylian Mbappé a annoncé lundi qu’il refusait de prendre part à la séance photo de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.